Retour à l’accueil > Accessibilité Web > Standards du Web > Adobe abandonne la version mobile de Flash Player

Adobe abandonne la version mobile de Flash Player

logo flash playerAdobe a annoncé par l’intermédiaire de son vice président Danny Winokur l’arrêt du développement de la version mobile de Flash Player, une victoire supplémentaire pour le standard HTML5 qui va petit à petit remplacer les technologies propriétaires qui manquent cruellement d’accessibilité.

Il y a quelques mois, nous avions relayé l’annonce de Microsoft sur l’arrêt du développement de Silverlight. Cette fois c’est Adobe qui s’est décidé a fait un pas de plus vers les standards du Web en annonçant l’arrêt du développement des nouvelles versions de Flash Player Mobile. Qu’on ne s’y trompe pas, Adobe n’abandonne pas totalement Flash Player, mais uniquement la version pour Smartphones.

La position officielle d’Adobe est de dire qu’il est important que les principaux acteurs du marché travail de concert avec la communauté de développement de HTML5. Cela est totalement vrai bien entendu, tout comme le fait qu’Adobe n’ait pas franchement eu le choix : Apple, monopole actuel dans le secteur des Smartphone, refusait catégoriquement d’intégrer Flash Player Mobile dans son système d’exploitation ; Microsoft avait quant à lui annoncé que Windows Phone 8 ne serait plus compatible avec Flash Player Mobile.

L’arrêt du développement de Flash Player Mobile est assurément une bonne nouvelle, qui n’est toutefois pas complètement altruiste : Adobe était en position de faiblesse et n’a pas eu d’autre choix que d’adopter cette nouvelle stratégie. Nous remarquons également l’étrange corollaire entre cette annonce et la suppression de 750 emplois en Europe et aux États-Unis par Adobe, sujette à interprétation.

3 commentaires

  • 1
    Victor Brito

    Je voudrais réagir à la remarque suivante : « les technologies propriétaires qui manquent cruellement d’accessibilité ». En ce qui concerne la technologie Flash, on peut faire du Flash accessible, dont le contenu peut être restitué par les lecteurs d’écran et atteint au clavier. Lors de l’édition 2009 de Paris Web, Aurélien Levy a évoqué cet aspect pas toujours maîtrisé du Flash (voir le support de présentation téléchargeable en PDF, pour 2 Mo, sur http://www.paris-web.fr/2009/slides/v02-pa/aurelien_levy_sebastien_derlorm_wcag2.pdf).

  • 2
    Vivien

    Le flash à tellement la réputation de ne pas être accessible que maintenant le prouver relève du défis. Il est vrai aussi que le flasheur n’est peut-être pas forcement au courant que l’accessibilité est à sa portée.

  • 3
    Nicolas Chevallier

    La conclusion résume bien la position d’Adobe, qui a finalement été obligée de laisser tomber le marché du mobile vu le succès des iPhones et iPads. C’est surtout un aveux d’échec et parions que la version web suive le même chemin.

Votre commentaire





A propos

Handi-pratique.com est un portail professionnel sur l’accessibilité Web, les standards du Web et l’utilisation de l’informatique pour les personnes en situation de handicap.

Vous y trouverez les dernières actualités, conseils, études de cas, tests de logiciels et matériels adaptés aux personnes en situation de handicap...

Abonnements gratuits

Sites partenaires

Dernières publications